Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HONcode

 

Recherche

Financement et publicité

Ce site est hébergé gratuitement. Il ne bénéficie pas de financement publicitaire, ni de financement extérieur.

Il n'accepte pas  de publicité et ne reçoit pas de fonds publicitaires.

Ce site n'accepte aucune forme de publicité,  y compris dans le contenu des articles et des commentaires, ni sous forme de bannière ou de liens.

Archives

Quadrature

Ce site vise à publier des résultats de recherche d'un groupe de formation continue de médecins généralistes. Il s'adresse aussi bien aux professionnels de santé qu'au grand public. Les informations publiées n'entendent pas  remplacer la relation entre un patient et son médecin.

 

L'information présentée sur le site est rédigée par des médecins généralistes.

La modération des échanges sur le site ( articles et commentaires )  est réalisée par un médecin généraliste qui vise tout texte avant publication ( article ou commentaire). Le modérateur  se réserve le droit  d'effacer un contenu inapproprié (injurieux, diffamatoire, ou même insuffisament argumenté et référencé sur le plan scientifique), et ce de manière immédiate le cas échéant.

Evidemment les auteurs, commentateurs et modérateur s'obligent au respect et à l'honnêteté.

 

Il est demandé autant que faire ce peut  que les textes proposés indiquent les sources des données médicales avant diffusion.

 

15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 09:07

Hypertriglycéridémies pures

L’élévation isolée des concentrations sériques des triglycérides entre 1,5 et 4 g/l, nécessite avant tout un traitement diététique spécifique (réduction pondérale associée à une activité physique, réduction des glucides simples, réduction de la consommation d’alcool). Cependant, en cas d’hypertriglycéridémie pure (exclusive) réfractaire à la diététique, le recours aux fibrates semble justifié si les concentrations sériques des triglycérides restent au-delà de 4 g/l

Une HTG ne constitue pas, lorsqu'elle est isolée (c’est-à-dire en l'absence d'obésité, de diabète ou de HDL cholestérol bas ) un facteur indépendant de risque coronarien.

En analyse univariée, de nombreuses études prospectives ont montré une relation directe entre la triglycéridémie et l'incidence de la maladie coronaire, mais cette relation tend à s'atténuer dans les analyses multivariées, qui prennent en compte d'autres facteurs de risque tels que l'hypertension artérielle, la sédentarité, l'obésité, le HDL-cholestérol, les facteurs de coagulation ou les anomalies du métabolisme du glucose.

Une méta-analyse récente suggère que les triglycérides jouent un rôle additionnel aux autres facteurs de risque classiques (dont le HDL-cholestérol).

FORMES PEUDO-ISOLEES : c’est-à-dire Cholestérol total normal
Dosage des HDL et recherche d'un trouble du métabolisme du glucose ( diabète, prédiabète, syndrome X )
---- TG > 1,5 g/l
---- HDL < 0,45 g/l
Cette association représente un risque coronarien majoré et entre généralement dans le cadre d'un
hyper-insulinisme ( diabète - prédiabète - obésité androïde ) et donc dans les facteurs de risque associés ( Angor, HTA, Diabète )

Dyslipidémie et syndrome métabolique
Le syndrome métabolique intègre habituellement dans sa définition, une augmentation du tour de taille, des concentrations de triglycérides élevées, des concentrations de HDL-cholestérol basses, une élévation de la pression artérielle et des anomalies de la régulation glycémique incluant une insulino-résistance.
Le cumul de ces facteurs de risque est associé à un risque cardio-vasculaire élevé.
La prise en charge du syndrome métabolique fait appel à des mesures diététiques et à l’activité physique. A l’heure actuelle, aucun médicament n’a d’indication spécifique dans le traitement du syndrome métabolique.
La stratégie thérapeutique consiste à prendre en charge individuellement chaque facteur de risque.

À ce jour, il n'existe pas de preuve directe que le traitement de la seule hypertriglycéridémie s'accompagne d'une diminution du risque vasculaire, sans effet secondaire qui en occulterait l'intérêt 

 

 

 

 

Dyslipidémies mixtes :

Certains patients à haut risque peuvent nécessiter en deuxième intention une association d’hypolipémiants.

Le choix de l’association dépend de l’anomalie lipidique résiduelle sous monothérapie :

- pour abaisser le LDL-cholestérol, les associations statine+ézétimibe et statine+résine sont possibles ;

- pour agir sur les triglycérides et le HDL-cholestérol, l'association statine+acide nicotinique est possible. L’association statine + fénofibrate est classiquement déconseillée ; elle peut se discuter après avis spécialisé. Elle nécessite une surveillance clinique et biologique régulière et rigoureuse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Respect de la vie privée

Aucune mention relative à la vie privée, à l'état de santé personnel, au autre information confidentielle ne sera publiée sur ce site; notamment dans les commentaires des articles écrits par les visiteurs.

Les auteurs s'engagent à respecter les exigences légales de la protection des données personnelles et des informations médicales en vigueur en France.

Liens