Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HONcode

 

Recherche

Financement et publicité

Ce site est hébergé gratuitement. Il ne bénéficie pas de financement publicitaire, ni de financement extérieur.

Il n'accepte pas  de publicité et ne reçoit pas de fonds publicitaires.

Ce site n'accepte aucune forme de publicité,  y compris dans le contenu des articles et des commentaires, ni sous forme de bannière ou de liens.

Archives

Quadrature

Ce site vise à publier des résultats de recherche d'un groupe de formation continue de médecins généralistes. Il s'adresse aussi bien aux professionnels de santé qu'au grand public. Les informations publiées n'entendent pas  remplacer la relation entre un patient et son médecin.

 

L'information présentée sur le site est rédigée par des médecins généralistes.

La modération des échanges sur le site ( articles et commentaires )  est réalisée par un médecin généraliste qui vise tout texte avant publication ( article ou commentaire). Le modérateur  se réserve le droit  d'effacer un contenu inapproprié (injurieux, diffamatoire, ou même insuffisament argumenté et référencé sur le plan scientifique), et ce de manière immédiate le cas échéant.

Evidemment les auteurs, commentateurs et modérateur s'obligent au respect et à l'honnêteté.

 

Il est demandé autant que faire ce peut  que les textes proposés indiquent les sources des données médicales avant diffusion.

 

27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 09:21

 

                                                            

 

  Martirio di Sant%27Agata- photo by stefano bolognini 

                                                (photo by stefano bolognini)

 

 

 

-7 à 8% des femmes atteintes d’un cancer du  sein ont la mutation du gène BRCA1   ou BRCA2, cela représente 1 femme sur 200 dans la population générale.

-La recherche de cette mutation (consultation d’oncogénétique)  ne peut se faire que s'il y a encore un cas index- donc une personne  atteinte- vivant.

-Pour les porteuses de cette mutation, le risque de développer un cancer du sein est très élevé  (le risque de développer un cancer de l’ovaire est aussi plus élevé que dans la population générale), ceci dès l'âge de 30 ans, avec un pic de risque maximal entre 40 et 50 ans

 

-La mastectomie prophylactique (associée à l'ovariectomie pour les femmes ne souhaitant plus d'enfants) effondre ce risque à ... 3%

- Certaines équipes testent la mise sous tamoxifène versus mastectomie/ovariectomie, (résultats en attente…)                                               

 

-Se pose le problème de l'acceptabilité  de la  décision d’une mastectomie.

Beaucoup de femmes jeunes recourant à cette intervention demandent une reconstruction immédiate, qui est source de complications dans 50% des cas, pour un résultat à terme de 36% d'échecs (gangue fibreuse autour des prothèses, donnant un aspect de sein rétracté très inesthétique, suppurations, ...); jusqu’à 70% des patientes doivent être réopérées.

 

- Alternative à l'intervention : surveillance renforcée : examen clinique dès l’âge de  20 ans 2 à 4 fois par an (selon les sources), et dès l’âge de 30 ans : mammographie 1 fois par  an, échographie mammaire 1 à 2 fois  par an (selon les sources) ; biopsies au moindre doute, et  IRM 1 fois par an.

La dangerosité supposée des doses  cumulées de radiation apportées par les mammographies répétées serait réduite depuis les nouvelles techniques de numérisation obligatoires dans les centres de radiologie agrées pour les mammographies en France.

L’IRM est probablement la technique la moins  iatrogène, mais occasionnerait un nombre non-négligeable de faux négatifs, ce qui ne permet pas de se dispenser de la mammographie. L’IRM peut entraîner jusqu’à 20 % de recommandation de ponctions ou biopsies ou de suivi encore plus rapproché lors du premier examen.

 

-Concernant le risque ovarien, il est recommandé une  échographie pelvienne annuelle après 35 ans. L’ovariectomie simple diminuerait de 1/3 le risque de cancer du  sein (mais avec le corollaire d’une ménopause précoce).

 

- Une autre question est aussi : Que fait-on pour les  filles adolescentes de ces femmes porteuses de la mutation ? Quelle incidence sur la contraception ? (augmentation du risque de carcinogénèse par apport d’estrogènes ?)

 

 

Une source :

Comité d’Oncogénétique de l’Institut National du Cancer (avril 2009)

 

 

 

 

 17/09/2012 : Note additionnelle :
Le sur-risque de cancer par exposition précoce aux radiations des mammographies de dépistage ( notamment avant l'àge de 30 ans) semble se confirmer chez les femmes à haut risque de cancer du sein.

Exposure to diagnostic radiation and risk of breast cancer among carriers of BRCA1/2 mutations: retrospective cohort study (GENE-RAD-RISK)
BMJ 2012; 345 doi: 10.1136/bmj.e5660 (Published 6 September 2012)
Cite this as: BMJ 2012;345:e5660

Partager cet article

Repost 0

commentaires

De Passage Ici 16/09/2012 14:12


Aieeeeee !!!!!! 


(crie la quinquagénaire que je suis à la vue de l'image..)

GdP 17/09/2012 08:23



Oui, aie!


C'était un des objectifs de cet article : montrer à quel point les mesures proposées sont radicales et mutilantes....


Illustration : le martyre de Sainte Agathe



Articles Récents

Respect de la vie privée

Aucune mention relative à la vie privée, à l'état de santé personnel, au autre information confidentielle ne sera publiée sur ce site; notamment dans les commentaires des articles écrits par les visiteurs.

Les auteurs s'engagent à respecter les exigences légales de la protection des données personnelles et des informations médicales en vigueur en France.

Liens